Place aux plantes sauvages


Qui a dit que les herbes étaient mauvaises ? Elles sont parfois indésirables dans certaines parties du jardin, quoique …
 
Sachez qu’elles offrent une quantité inestimable de services à nos jardins, et même à nos potagers. Elles participent à la biodiversité de votre environnement immédiat : plus un écosystème est riche, plus il est à même de lutter contre les ravageurs.Un jardin fleuri attirera des coccinelles, des syrphes et autres insectes qui vous débarrasseront des pucerons, il attirera aussi abeilles et bourdons, grands pollinisateurs de tomates, potirons, courgettes… Voilà une récolte bien assurée !
 
Les plantes sauvages sont aussi le remède à bien des maux : leurs propriétés médicinales sont connues depuis longtemps mais elles soignent aussi les maladies du potager : purins d’ortie, de consoude qui fertilisent ou protègent naturellement nos plates-bandes…

PAQUERETTE

Bellis perennis

Intérêt au jardin :
Plante bio-indicatrice d'un sol piétiné ou tassé.
 
Intérêt pour la biodiversité :
Les fleurs apparaissent parmi les premières au printemps. Elles sont visitées par de très nombreux insectes: mouches, papillons, abeilles qui viennent y récolter uniquement du pollen.
 
Intérêt culinaire :
Feuilles et fleurs sont comestibles mais irritantes à haute dose.
 
Propriétés médicinales :
anti-inflammatoire, dépurative, diurétique, expectorante, sudorifique, tonique, vulnéraire.
 
Conseils de gestion :
Là où elle n'est pas désirable, l'arracher au couteau désherbeur. Augmenter la hauteur de tonte de la pelouse envahie.
 
 
 
 
 
 

CARDAMINE DES PRES

Cardamine pratensis

 
Intérêt au jardin :
Forme un joli tapis coloré au printemps, avant la première tonte
 
Intérêt pour la biodiversité :
Riches en nectar, les fleurs attirent les premiers butineurs dès la fin de l’hiver. Elles nourrissent la chenille du papillon « aurore ».
 
Intérêt culinaire :
Les feuilles crues ont un puissant goût de cresson, tout comme les sommités fleuries. Riches en vitamine C, elles sont utilisées dans les salades composées (seules, elles sont trop fortes), sandwiches, crudités, mais aussi comme épices dans les fromages à pâte fraîche.
 
Propriétés médicinales :
Cette plante est tonique, stomachique, expectorante et antiscorbutique, d'où l'utilisation des feuilles pour concocter des tisanes.
 
 
 
 
 
 
 

 

PISSENLIT

Taraxacum sp.

Intérêt au jardin :
L’extrait fermenté de pissenlit stimule l’activité biologique du sol et fertilise les plantes.
 
Intérêt pour la biodiversité :
Les fleurs précoces riches en nectar sont recherchées par les insectes pollinisateurs printaniers.
 
Intérêt culinaire :
Les feuilles au goût amer sont mangées en salade, les jeunes boutons floraux goutant le miel, en « câpres ».

Propriétés médicinales :
Diurétique (d’où son nom) et dépurative.
 
Conseils de gestion :
Couper les fleurs fanées avant qu’elles montent en graines pour ne pas être envahi. Tonte en mulching pour favoriser le gazon.
 
 
 
 
 
 
 
 
<--break->

ORTIE

Urtica dioica

Intérêt au jardin :
L'extrait fermenté d'ortie fortifie et stimule la végétation et l'activité biologique du sol. Une macération de 3 à 4 jours permet d'éloigner les pucerons et acariens.
Plante bio-indicatrice de sols riches en matière organique et en azote.
 
Intérêt pour la biodiversité :
De nombreuses chenilles de papillons diurnes se nourissent des feuilles dont le vulcain, le paon-du-jour, la petite tortue et la carte géographique.
 
Intérêt culinaire :
Les feuilles se consomment en potage ou en chips et les graines en panure. Goût: entre l’épinard, le concombre et la noisette.

Propriétés médicinales :
Les feuilles d’ortie sont réputées anti-asthéniques et anti-anémiques.
 
Conseils de gestion :
Pour éviter l'invasion, fauchez avant la montée en graines. Extirpez les racines à la fourche-bêche.
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour aller plus loin:
Pour en savoir plus sur le pouvoir des plantes au jardin et sur les méthodes naturelles (sans pesticides) de gestion des plantes : www.adalia.be
 
Pour en savoir plus sur la cuisine des plantes sauvages : www.cuisinesauvage.org
 
Pour avoir plus de détails sur la détermination des plantes: www.tela-botanica.org
© 2018 Printemps sans pesticides